Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

dimanche 16 juillet 2017

Peniche, ses plages et ses rochers




Depuis toujours liée à la mer, l’histoire de Peniche s’est déroulée parallèlement à l’évolution de son port de pêche et de son activité de construction navale.

Je vous invite à regarder une vidéo par temps clair. Filipe semble être un artiste talentueux! Les belles couleurs de l'océan sont bien mises en valeur.
Peniche Portugal by drone view publié par Filipe View



Il y a quelques années, nous sommes passés par la route qui longe la côte, toutefois, par manque de temps, sans avoir visité la ville de Peniche et avons été directement vers les sites qui surplombent l'océan atlantique.

C’est pendant l’hiver que ces photos ont été prises. Ce mot d'hiver évoque aujourd'hui une sensation d'agréable fraîcheur, même en pensée, par ce temps juillet et de grande chaleur estivale!
Le ciel était brumeux, ce qui accentuait le côté sauvage et irréel de cette partie du littoral ouest du Portugal.


Les effets des rayons qui passaient au travers des nuages, changeaient constamment les nuances des rochers. Ou est-ce l'effet de la diversité des matériaux ?! Les falaises sont tellement découpées qu'il faut faire très attention lors de la promenade.
Par les trous qui jaillissent des rochers, on entend les rugissements de la mer dont les vagues viennent à l'assaut des côtes depuis la nuit des temps.


...La péninsule de Peniche présente une succession des strates géologiques des roches sédimentaires carbonatés de l’âge jurassique, un registre systématique unique de 20 millions d’années d’histoire géologique portugais...

source:http://www.centerofportugal.com/fr/peniche-le-paradis-geologique-du-portugal/




Située à une centaine de kilomères au nord de Lisbonne, la ville de Peniche ocupe une partie de la presqu'ile du même nom.

C'est un site impressionant, parsemé de hautes falaises mais aussi de petites criques qui abritent des plages à l'air marin chargé en iode.











Les amoureux de la nature y trouvent leur bonheur pour des ballades à pied ou à vélo, sur ces lieux sculptés par la mer et par le vent, et dont les couchers de soleil sont dignes d'un beau spectacle.
Pour les émotions fortes, je vous invite à regarder les images du phare et des rochers des alentours, avec le bruit de la sirène par temps de brouillard. C'est le bruit destiné à avertir les bateaux de l'approche des îles et ilots rocheux de Peniche.
Et aussi ce qu'il ne faut pas faire: s'approcher des bords des précipices comme le font certaines personnes!


Peniche - Farol e a Beleza das suas Falésias publié par Diga Não à Inércia
Vista do cabo do farol de Peniche (Cabo Carvoeiro), sobre as falésias que se vislumbram entre o nevoeiro, com o som da sirene do farol, precisamente por causa do nevoeiro!
Com pessoas a desafiar o perigo de queda no precipício, numa altura superior a 100 metros.




Ce sont des lieux très riches en histoire et en formations géologiques  que nous aurons l'occasion d'apprécier dans d'autres posts !


samedi 8 juillet 2017

Les orgues de la cathedrale de Braga


Tout le monde est d'accord pour dire que Braga est une belle ville !

C'est l'été, il fait beau, je vous invite à me suivre dans une balade qui nous conduit jusqu'à la cathédrale pour voir les orgues, qui eux sont magnifiques !
A mon avis, il est agréable de se garer hors des centres et de marcher le long des avenues; il faut bien sur vérifier si elles ne font pas trop de kilomètres. C'est ce que je fais d'habitude à Braga, .
Ainsi après avoir laissé la voiture dans le quartier près de la rivière Este,  nos pas nos conduisent le long des parterres fleuris, qui à chaque saison, ont leurs fleurs adaptées aux températures et à  lumière disponibles.
Puis, soit nous coupons à droite  en passant dans une rue où nous voyons ces drôles de fenêtres, soit nous continuons vers le centre-ville où la  fontaine publique projette ses jets d'eau vers le ciel,  mais qui ici semblait être au repos.
Il y d'autres rues qui nous attendent et qui accompagnent notre promenade, marquée de part et d'autre, par des arrêts devant les vitrines du rez-de-chaussée des immeubles.
La cathédrale n'est plus très loin; cette statue d'une rue piétonne est assez singulière, et semble faire la pause, en soulevant ses bras métalliques!
Il y a de nombreux monuments  et des statues dans les rues de Braga. De nombreuses rues piétonnes animées agrément la visite du centre-ville.
Un coup d'oeil aux jolies façades typiques et quelques photos pour vous les montrer.
Nous voici devant l'entrée de la cathédrale de Braga. C'est un monument très ancien, construits par les premiers chrétiens de la péninsule Ibérique, lorsque Braga était le capitale du royaume des Suèves, puis des Wisigoths.

Les Suèves firent de Bracara Augusta, l'ancienne capitale de la province romaine de Gallaecia, la capitale de la Gallaecia suève ; celle-ci était plus vaste que la Galice actuelle, et s'étendait au sud du Douro et vers l'est jusqu'à Ávila (Wikipedia).

"Le roi Herméric fait de Bracara Augusta (Braga) sa capitale et le royaume perdure de 410 à 584, année de son effondrement devant l'armée du roi wisigoth Léovigild."(Wikipedia)


Carte du royaume suève (ayant pour capitale Braga)

A História confirma a existência da Sé desde o ano de 400. O edifício encontra-se sobre uma construção que tudo indica tratar-se da catedral anterior. A obra da actual Sé teve início com o bispo D. Pedro (1070-1093).

Source: http://www.diocese-braga.pt/arquidiocese/221/5918


Nous avons ici une des entrées de la cathédrale, avec ses pierres austères qui témoignent sa longue vie depuis le Moyen Âge.
Le cloître entouré de galeries
Le monument actuel aura été construit sur la primitive basilique paléochrétienne dont on trouve les fondations dans une partie du sous-sol. À l'origine romane, puis remaniée pendant plusieurs siècles, la cathédrale de Braga allie différents styles architecturaux, du gothique à la luminosité du baroque.
La cathédrale de Braga compte plusieurs autels dont chacun mériterait une étude plus approfondie. Maintenant je me retourne pour vous montrer l'objet de notre visite.
Ce sont les deux orgues baroques qui tapissent tout le haut du mur et du plafond du côté opposé à l'autel principal.
C'est toute l'exubérance décorative de l'art baroque qui recouvre les orgues du XVIIIe siècle et qui sont l'oeuvre du sculpteur portugais Marceliano de Araújo

D'un côté l'orgue de l'Evangile, de l'autre l'orgue de l'Epître.



 .